Adapter les services de planification familiale en temps de crise : Formation des femmes à l’autogestion de la contraception en Zambie

Zambie FR1

La pandémie de la COVID-19 a provoqué des perturbations considérables dans tous les secteurs. Pour minimiser la propagation du coronavirus, les gouvernements ont mis en place diverses mesures, notamment des couvre-feux, des restrictions de mouvement dans les pays et des interdictions de rassemblements sociaux. Ces restrictions, combinées à la peur de contracter le virus dans les établissements de santé, ont empêché les populations de recourir aux services médicaux dans les centres de santé. La pandémie a mis en exergue le besoin urgent de réformer nos systèmes de santé, y compris les approches en matière de prestation de services.

Zambie FR2

La pandémie a également eu un impact sur les services de santé sexuelle et reproductive (SSR) proposés par les associations membres (AM) de l’IPPF. Plusieurs d’entre elles ne pouvaient pas continuer à fournir des services de routine, la planification familiale et la contraception étant les plus touchés. Pour faire face à cette situation, les associations membres de l’IPPF ont dû faire preuve d’innovation dans leurs approches de prestation de services, en procédant aux ajustements nécessaires pour répondre aux besoins des clients tout en respectant les directives gouvernementales en matière de prestation de services de santé pendant la pandémie. L’une des façons dont nos AM se sont adaptées a été de mettre en place une stratégie d’autogestion de la planification familiale, adoptée par la Planned Parenthood Association of Zambia (PPAZ), qui est l’association membre de l’IPPF en Zambie.

Télécharger le document complet ici: Formation des femmes à l’autogestion de la contraception en Zambie

Zambie FR3