Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge

21st October 2019
Haingo-Rabearimonjy

La Première Dame de la République du Tchad, Son Excellence Hinda Déby Itno, a réaffirmé qu'il importait de dispenser une éducation à la vie active aux enfants et aux adolescents dès leur plus jeune âge. Cela leur donnera une bonne longueur d'avance pour les aider à prendre des décisions saines et éclairées au sujet de leur vie et à créer ainsi un avenir meilleur pour eux-mêmes et leur famille.

"Les jeunes ont de grandes ambitions, des espoirs et des rêves. Il est important de leur transmettre les informations et les compétences nécessaires pour les aider à atteindre leurs objectifs.

C’est pourquoi il est impératif de leur offrir une éducation à la vie active, qui inclut des informations sur la prévention des grossesses précoces, la prévention des infections sexuellement transmissibles, la gestion de la pression de leurs pairs, leur accès à des services de santé reproductive adaptée aux jeunes et leur maintien en bonne santé pendant la transition.

Pour atteindre nos objectifs de développement, nous devons leur fournir ces informations dès leur plus jeune âge. Il sera trop tard pour attendre qu’elles ou ils deviennent desadultes pour commencerà le faire," a-t-elle déclaré.

Dr. Haingo Rabearimonjy

Lors d'une visite de courtoisie qui lui a été faite par une délégation de la région Afrique de l'IPPF conduite par son président régional, l'honorable Antonio Niquice, la Première Dame, a également insisté sur la nécessité de mettre l'accent sur l'autonomisation des filles et des jeunes femmes.

"Les filles et les jeunes femmes font face à des défis uniques dans notre société et nous devons donc porter notre attention sur elles. Nous devons investir dans leur éducation, les former et les doter des connaissances et des compétences nécessaires pour préparer leur avenir.

Nous devons soutenir les filles et les jeunes femmes en leur créant des espaces sûrs et en leur offrant la possibilité de faire entendre leur voix. Il est de notre responsabilité collective de veiller à ce que nos jeunes filles et femmes africaines soient suffisamment responsabilisées pour participer de manière significative à la société", a-t-elle déclaré.

antonio-niquice

En tant que membre de l’OAFLAD (Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Developement), Son Excellence a fait référence à l’Agenda 2063 de l’Union africaine, qui donne la priorité à la santé et aux droits des femmes en matière de reproduction et sexuelle. Elle a insisté sur la nécessité pour toutes les parties prenantes d'agir maintenant pour voir cette vision  se concrétiser d'ici 2063.

IPPF Région Afrique est le principal intervenant en matière de défense des droits et de la santé en matière de sexualité et de procréation dans la région. L'IPPFRAtravaille à travers un réseau d'associations membres dans 37 pays d'Afrique subsaharienne.

L’IPPFRA travaille au Tchad par l’intermédiaire de son association membre, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). ASTBEF fournit un large éventail d’informations et de services de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment des services de planification familiale, de santé maternelle et infantile, de conseil, de dépistage et de gestion du VIH & SIDA, ainsi qu’une éducation et des services adaptés et destinés aux adolescents et aux jeunes à la fois à l’école et hors des écoles.antonio

Son Excellence Hinda Déby Itno est La présidente d’honneur de l’ASTBEF. Elle a encouragé l'ASTBEF, qui est gouvernée et soutenue par des volontaires, à poursuivre son bon travail dans le pays et à mettre davantage l'accent sur l'élargissement de ses partenariats avec les parties prenantes pour un impact maximal.

"L’une des stratégies efficaces de l’ASTBEF a été son partenariat avec toutes les parties prenantes, non seulement dans le secteur de la santé, mais également dans d’autres secteurs, et notamment avec les différents niveaux du gouvernement, le secteur privé et d’autres organisations de la société civile. En recrutant de manière ciblée mais ouverte des personnes, des champions et des organisations, il est important pour ASTBEF d’accroître sa base de soutien car cela lui permettra de se développer et de devenir pérenne", a-t-elle déclaré.

Dr. Haingo Rabearimonjy

Son Excellence s’est engagée à appuyer l’avancement de la mission et de la vision de l’ASTBEF. L'honorable Niquice l'a remerciée pour son engagement envers la cause d'ASTBEF au Tchad.

Parmi les autres membres de la délégation figuraient Mme Clémentine Guelmbaye, membre du Conseil mondial gouvernancede l'IPPF, le Dr. Haingo Rabearimonjy, directeur régional par intérim de l'IPPFRA, Mr Amadou Amadou, membre du Comité exécutif de l'IPPFRAet le président national de l'ASTBEF, Mr Salomon Mbaitel Berang.

Lire en anglais ici.

Histoire par Maryanne Waweru-Wanyama, gouvernance et de la conformité, IPPFAR